Jeux d'été du Canada 1969 à Halifax/Dartmouth

Halifax-Dartmouth, Nouvelle-Écosse 1969

16 au 24 août 1969

Résumé

L’histoire des Jeux du Canada est une litanie de « on est capable » dans la meilleure tradition canadienne et ce principe n’a jamais été aussi vrai qu’en 1969 quand les villes de Halifax et Dartmouth ont littéralement eu à déplacer une île pour présenter les épreuves aquatiques. Ces Jeux ont aussi été très importants puisqu’ils nous ont donné plusieurs choses, dont le symbole officiel des Jeux, la chanson officielle des Jeux, la Coupe du Centenaire, le drapeau des Jeux du Canada et la composition d’origine du Conseil des Jeux du Canada. Ces premiers Jeux d’été du Canada se sont révélés aussi être un énorme succès puisque plus de 200000 spectateurs ont assisté au baseball et au softball uniquement. Le drapeau des Jeux du Canada a de nouveau été remporté par l’Ontarioqui a terminé en tête duclassement des points.

Premières aux Jeux du Canada


Halifax -Dartmouth

Ces Jeux du Canada à Halifax nous ont donné le symbole officiel des Jeux, la chanson officielle des Jeux du Canada, la formule à parts égales pour les dépenses en capital entre le gouvernement fédéral et les gouvernements provincial et municipal. L’idée de la Société des Amis des Jeux est née à ces Jeux, tout comme la Coupe du Centenaire, le drapeau officiel des Jeux du Canada, le protocole des cérémonies de remise des prix et la composition d’origine du Conseil des Jeux du Canada. Tous ces héritages ont ajouté au succès général des Jeux.

Héritage

Améliorations d’infrastructures

Avoir deux villes organisatrices des Jeux du Canada a posé un défi pour l’héritage des infrastructures restantes après les Jeux. Dans un vrai style de l’Est, les compétitions ont été également séparées entre les deux villes. Halifax a reçu une installation éclairée de softball, de nouvelles surfaces de boulingrin, une demi-douzaine de courts de tennis, une nouvelle piscine intérieure de 50 mètres avec six couloirs et des plates-formes de cinq, sept et 10 mètres et un nouveau stade de 200 000 $ avec 9600 places à l’Université St. Mary’s. Dartmouth a reçu le nouveau parcours aquatique à Lake Banook, une nouvelle piste au Beazley Memorial Field et le Dartmouth Commons, un champ dur et inutilisé, a été converti en une superbe installation de softball avec des gradins permanents.

Faits saillants

Il y a eu de futurs olympiens parmi les athlètes qui ont participé. La sauteuse en hauteur dela Colombie-Britannique Debbie Brill a remporté la médaille d’or et a raté un nouveau record canadien par moins de trois centimètres. Diane Jones a remporté la médaille d’argent au saut en hauteur et la seule médaille d’or de la Saskatchewan au pentathlon, en plus de rencontrer son futur mari, John Konihowski. Celui-ci a remporté une médaille de bronze au triple saut et est ensuite devenu un receveur de passes vedette avec les Eskimos d’Edmonton dans la Ligue canadienne de football. À la surprise de tous, le baseball et le softball ont attiré les plus grosses foules pendant les Jeux. Plus de 200 000 spectateurs ont regardé les athlètes jouer à la balle. Un des moments les plus excitants est survenu au dernier jour de compétition pendant la course masculine de bateaux de guerre. Appuyée par les cris de ses partisans, la Nouvelle-Écosse a battu de justesse la Colombie-Britannique pour remporter la médaille d’or.

Saviez-vous que?

  • Au lieu de déclarer les Jeux terminés, le gouverneur général Michener a dit, « Je dois simplement déclarer les Jeux du Canada ajournés. »
  • La plus grande surprise des Jeux a été la quatrième place de la Nouvelle-Écosse au classement des points pour le drapeau.
  • Lake Banook offrait l’installation parfaite pour les sports de canot-kayak et d’aviron. Malheureusement il y avait une île au milieu du lac qui le rendait inutilisable. La logique a prévalu et il a été simplement décidé de déplacer l’île. Après avoir drainé le lac, l’île a été démolie pour créer une installation parfaite pour les bateaux pour les Jeux.

Photos

1969