Les Jeux du Canada 2017 sont l’occasion d’une réunion exaltante pour la famille Vincent

 

Si vous êtes comme la majorité d’entre nous, les réunions familiales ne font pas nécessairement partie de vos meilleurs souvenirs, mais il en va autrement quand cette réunion a lieu aux Jeux d’été du Canada 2017. La famille Vincent s’y consacre toute la semaine.

Comme bien d’autres mères, Fiona Vincent est venue à Winnipeg pour encourager sa fille qui participe aux compétitions de canoë-kayak cette semaine. En quoi la famille Vincent se distingue-t-elle des autres? Eh bien, Fiona aura aussi l’occasion de voir son fils Fearghus qui se trouve à Winnipeg comme entraîneur de l’équipe de canoë-kayak du Yukon. Et le frère de Fearghus, Kenzie, autre fils de Fiona, est coordonnateur du village des athlètes pour la Société hôtesse des Jeux du Canada 2017. Malheureusement, l’époux de Fiona n’a pas pu être du voyage en raison de circonstances imprévues.

Photo: Global Winnipeg

Les trois enfants ont grandi à Regina, mais ils se sont depuis établis un peu partout au pays. On a demandé à Fearghus, qui a déjà vécu au Yukon, de revenir pour l’été aider à entraîner l’équipe des Jeux du Canada de ce territoire. Kenzie est initialement venu à Winnipeg comme entraîneur, puis la Société hôtesse des Jeux du Canada l’a recruté. Leur jeune sœur Lexy voulait allier son amour pour la pagaie et l’éducation et a, pour cette raison, décidé d’étudier à l’Université de Carleton, à Ottawa.

Fiona, qui a participé aux Jeux du Canada de 1982 en natation, reconnaît que l’athlétisme fait partie intégrante de sa famille. Elle et son mari Mike se sont récemment classés au premier rang de la catégorie compétitive de la course de Kingston à Ottawa 200-K20 (une course de 200 km) et Lexy, comme Fearghus, a gagné des médailles aux Jeux d’été du Canada de 2013.

Pour Fiona, il est merveilleux de voir les connaissances, la passion, la résilience et l’amour de la compétition animer aussi ses enfants.

Si vous vous trouvez dans les environs du Centre de canoë-kayak du Manitoba cette semaine et voyez un chapeau à pois rouges, ce pourrait être un membre de la famille Vincent. Le père de Mike portait toujours un chapeau à pois rouges lorsqu’il participait à une course et par la suite, il en a coiffé ses enfants pour mieux les suivre dans les foules nombreuses. Mike a perpétué la tradition et le reste de la famille l’a adoptée.

Nous souhaitons la meilleure des chances à la famille Vincent au cours des prochains jours!