Loin des Jeux, mais proche des compétitions

Les compétitions sportives des Jeux du Canada sont transmises en direct sur le site des Jeux. Pour les parents qui n’ont pas pu faire le voyage jusqu’à Winnipeg, c’est un accès en temps réel extrêmement pratique pour suivre les exploits sportifs de leurs enfants. “C’est super de voir!”, déclare Nathalie Djan-Chékar qui peut suivre les plongeons qu’effectue sa fille Ava Djan-Chékar à la piscine Pan Am.

Nathalie habite à Saint-Jean de Terre-Neuve et normalement elle essaie de se déplacer pour encourager sa fille lors de compétitions. Mais à cause des coûts et du temps requis, Nathalie est restée à la maison cet été et c’est de là qu’elle suit les performances d’Ava aux Jeux du Canada.

Ava a 12 ans. Elle est la plus jeune plongeuse à ces Jeux. Elle complète le trio de plongeurs d’Équipe Terre-Neuve-et-Labrador avec Jake Billard, 13 ans, et Jacob Shortall, 15 ans.

“C’est des jeunes athlètes, explique le gérant de l’équipe de plongeon Robert Bertolo, ils vont pouvoir revenir aux Jeux du Canada.” C’est donc une époque de reconstruction pour cette équipe de plongeurs qui n’a qu’accès qu’à un seul bassin de plongeon dans leur province.

Ces athlètes sont donc dans une compétition nationale, à plus de 4 000 kilomètres de la maison. Dans le cas d’Ava, c’est la première fois qu’elle se retrouve dans une compétition sportive sans sa famille. Dans le coeur de maman de Nathalie, il y a un peu d’inquiétude. Mais aussi de la fierté et beaucoup d’excitation pour tous les moments que sa fille vit en ce moment. Elles se parlent beaucoup par textos et parfois au téléphone le soir. Nathalie voit bien que c’est une grosse étape que traverse sa fille. Elle l’entend parfois dans la voix d’Ava. La maman vit aussi des grands moments. Lorsqu’elle voit Ava sur le tremplin de la piscine Pan Am, elle a des papillons dans le ventre. Elle est excité pour sa fille et même toute seule devant son écran, elle applaudit ses exploits.