Tennis de Table

Hiver

Historique du sport

À l’origine, le tennis de table se jouait entre amis ou en famille, comme bien autres sports. Et comme le tennis sur gazon et le badminton, il est le descendant d’un sport de raquette populaire au Moyen-Âge. Au milieu du XIXe siècle, il portait différents noms tels que Gossima et Whiff-Whaf, en plus de son nom actuel que lui avaient donné ses nombreux adeptes en Angleterre. Après l’introduction par la compagnie J. Jaques & Son du nom ping-pong (pour les sons que faisait la balle en frappant la table et les battes de vélin utilisées à l’époque), ce sport devint le jeu à la mode. Nombreux sont les écrits de cette époque qui en font mention et qui comprennent des illustrations représentant des familles jouant au ping-pong.

Au début du XXe siècle, le ping-pong avait déjà acquis un peu de sa complexité actuelle, bien que plusieurs le considéraient toujours comme un divertissement de fin de soirée et non comme un sport. Un document publié en 1903 recommandait aux hommes de ne pas porter d’habit de soirée ni de chemise empesée et aux femmes de ne pas porter de robe de satin blanc, tout en apportant des précisions d’ordre technique sur le caoutchouc à picots, sur la prise porte-plume et sur les différentes tactiques de jeu.

Le tennis de table était au programme des premiers Jeux d’hiver du Canada présentés à Québec en 1967. 

Anciens athlètes de renom

  • Andre Ho

Fil de nouvelles Twitter​

#JCTableTennis