David Patterson nouveau directeur général du Conseil des Jeux du Canada

lundi, 22nd août 2016

Tom Quinn, le président du conseil d’administration du Conseil des Jeux du Canada (CJC), a annoncé la nomination de M. David Patterson à titre de directeur général. Le conseil d’administration du CJC a approuvé à l’unanimité la recommandation du comité de sélection, qui a considéré plusieurs personnes hautement qualifiées dans le cadre d’un processus rigoureux.
 
« Le leadership exceptionnel de David et sa longue expérience dans le domaine du sport seront très certainement mis à profit au Conseil des Jeux du Canada, affirme M. Quinn. Nous sommes très heureux de lui confier les commandes de l’équipe alors qu’elle se prépare pour les Jeux du Canada 2017 l’été prochain. »
 
M. Patterson a fait ses preuves comme dirigeant dans le milieu du sport canadien et connaît bien l’organisation du Conseil.
 
« Depuis 1967, les Jeux du Canada ont laissé une empreinte indélébile sur le sport canadien et sur les collectivités canadiennes, souligne-t-il. C’est un honneur d’avoir la chance de travailler avec les partenaires du mouvement, avec une équipe extraordinaire d’employés et un conseil d’administration dévoué pour amplifier le rayonnement de ce fleuron canadien qui inspire et forme notre relève depuis 50 ans. »
 
M. Patterson possède un doctorat en sciences de l’activité physique de l’Université d’Ottawa, une maîtrise en administration des loisirs de l’Université de Sacramento State et un baccalauréat en kinésiologie de l’Université de Calgary.
 
M. Patterson a récemment terminé un mandat pour le Comité olympique canadien (COC) à titre de consultant. Dans le cadre de l’Initiative de renforcement des fédérations nationales de sport, il participait à la réalisation de 115 projets visant à accroître les moyens et l’efficacité des fédérations sportives canadiennes. Auparavant, M. Patterson a été directeur général de Ski nautique et planche Canada (2012-2014) et de Ringuette Canada (2004-2012).
 
Sa vaste expérience de collaboration avec des organismes sportifs et ses capacités avérées en financement autonome lui permettront assurément de s’approprier rapidement son nouveau rôle.