Don Johnson

Les Jeux d’hiver du Canada de 1975 à Lethbridge ont marqué l’entrée en scène de Don Johnson. À l’époque, il est perçu comme une figure de proue dans le domaine du sport amateur partout au Canada. Son leadership et son ascendant au sein du mouvement des Jeux ne sont pas étrangers à cette perception, tout comme sa croyance que les Jeux contribuent à bâtir le pays.

Pendant une vingtaine d’années, Don Johnson a été considéré comme l’une des personnes les plus influentes au Conseil interprovincial du sport et des loisirs. Cette solide relation avec le Conseil, il l’avait tissée au fil des ans à titre de sous-ministre adjoint des loisirs pour la province de Terre-Neuve. Il a ainsi pu se faire entendre, ainsi que Terre-Neuve, sur l’importance du sport et des loisirs au Canada, particulièrement les Jeux du Canada.
 
Après les Jeux d’hiver du Canada de 1975, à Lethbridge, il a maintenu son intérêt pour le sport au cours des neuf Jeux qui ont suivi, et ce, sur une période de quelque 16 ans. Activement lié au Conseil, Don a été représentant de Terre-Neuve, membre du Conseil, membre du comité d’évaluation des sites, membre du comité technique et membre du jury. La plupart du temps, il cumulait au moins trois postes.
 
Grâce à l’aide précieuse de Don, le Conseil des Jeux du Canada a créé deux prix et symboles : le prix Jack Pelech et le flambeau Roly McLenahan. Au cours de cette période avec le Conseil, il a aussi assisté à plusieurs améliorations majeures, notamment une plus grande participation des femmes, l’obligation de détenir un certificat d’entraîneur, le dépistage des drogues et l’ajout d’événements culturels.
 
Don Johnson est intronisé à titre d’ambassadeur des Jeux du Canada. Ces quatre hommes, Bob Secord, Roly McLenahan, Bill Clarke et Don Johnson se sont fièrement investis pendant 16 années pour faire des Jeux ce qu’ils sont devenus aujourd’hui : un rassemblement sportif d’envergure qui joue un rôle essentiel dans le développement des athlètes au Canada.