John Wilbert

John Wilbert est l’un des entraîneurs les plus célébrés de l’Île-du-Prince-Édouard. Il a su inculquer aux athlètes qu’il a dirigés le dévouement, le respect et la motivation et son amour pour les Jeux du Canada et ce qu’ils symbolisent.

Le sport dans l’Île-du-Prince-Édouard a connu, au cours des ans, d’excellents entraîneurs, administrateurs et officiels. Ces gens n’ont pas compté leurs heures, ont obtenu d’éclatants succès, et ont laissé des marques significatives et durables dans le paysage du sport insulaire. Mais il est peu probable qu’aucun n’ait donné davantage ni connu autant de succès comme entraîneur sur une période de plus de 30 ans, que John Wilbert.
 
Arrivé de Calgary en 1974, John avait laissé son pays natal, l’Allemagne, en 1959. Ce n’est qu’une fois dans l’Île qu’il a entamé sa carrière d’entraîneur. Le judo se limitait alors à un petit groupe de clubs à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, ainsi que sur la base militaire de Summerside, mais déjà la passion de John pour le sport commençait à déteindre sur le reste de la province. Vers la fin des années 70, nos athlètes évoluaient dans les Maritimes et l’Île présentait des championnats; pour la première fois, la province déléguait des concurrents aux épreuves nationales. Pas seulement cela, mais ils commençaient à gagner!
 
Dans sa carrière d’entraîneur, John a récolté un nombre incroyable de médailles. Il en évalue le nombre à plus de 150, mais le chiffre semble conservateur. Sur ce nombre, les athlètes en judo se sont couverts de 11 médailles aux Jeux du Canada, de loin le meilleur résultat de n’importe quel sport de l’Île. En 2003, les athlètes en judo ont remporté cinq médailles aux Jeux en une seule journée, et, en 2007, nos judokas ont gagné sept médailles aux Jeux internationaux des îles à Rhodes. Si le sport poursuit sur sa lancée, c’est en grande part grâce à John Wilbert.
 
Aujourd’hui, John Wilbert, véritable ambassadeur des Jeux du Canada, est intronisé au Hall d’honneur pour que tous se souviennent des réussites et de la passion de cet entraîneur aux Jeux du Canada.