Le boxeur qui avait la foi

dimanche, 17th February 2019

Chris Welner
HipCheck Media

Hammer Time pourrait bien être la chanson thème de Jonathan Hannah, dans le ring et dans la vie. Car le médaillé de bronze canadien de North Vancouver est capable autant d’échanger les coups avec les meilleurs pugilistes au pays que de manier le marteau pour aider les démunis. 

L’adolescent pratiquant de 17 ans a aidé à bâtir une église au Mexique et fait du bénévolat à l’école du dimanche. En parallèle, il vise la médaille d’or dans la catégorie des 75 kg aux Jeux d’hiver du Canada. 

« Jonathan est un athlète extrêmement travaillant, affirme l’entraîneur de boxe de la Colombie-Britannique, Dave Brett. C’est un jeune homme intègre, qui a de bonnes valeurs et de la compassion, et je pense que cela lui permet de se concentrer et de travailler très fort pour être compétitif dans le ring. »

Le tournoi de boxe débute dimanche au parc Westerner. Hannah aura les mains pleines avec le Drummondvillois Estéban Nadeau, triple champion des Gants dorés. Un boxeur doit perdre deux combats pour être éliminé de la compétition.
 
« Je dois rester concentré mentalement et visualiser ce qui va se passer, confie l’élève de secondaire 5 à l’école secondaire Seycove. J’ai toujours aimé travailler fort. J’essaie d’être discipliné dans mon entraînement et dans la pratique de ma foi – lire la bible, faire des dévotions, ce genre de choses. »

Hannah travaille dans des camps d’été mennonites et n’a pas peur de mettre la main à la pâte, comme lors de ce voyage au Mexique il y a deux étés pour restaurer une vieille église.

Sa foi ne le restreint pas dans ses élans compétitifs. « La boxe est un sport : tu es là pour compétitionner, comme le gars devant toi, selon un ensemble de règles. Ce n’est pas comme si j’allais chercher la bagarre avec des gens dans la rue. »

Hannah espère qu’une bonne performance aux Jeux du Canada attirera l’attention des entraîneurs de l’équipe nationale, un niveau qu’il aimerait atteindre après l’école secondaire. Pour ce qui est des Jeux, jusqu’ici ils lui ont ouvert les yeux sur les habiletés des athlètes d’autres disciplines.

 « J’ai regardé le tennis de table après l’entraînement. Il y a le ping-pong et puis il y a le tennis de table. Mon Dieu, ça a l’air si dur. C’est une balle très légère qu’ils frappent, et ils réussissent à la faire faire exactement ce qu’ils veulent. Respect. »

Instagram :@jonathanhannah99