Le Conseil des Jeux du Canada dévoile les lauréats du prix Roland Michener 2017

mardi, 7th août 2018

Victoria Tachinski de l’équipe du Manitoba et Max Arsenault de l’équipe du Nouveau-Brunswick sont les lauréats du prix Roland Michener des Jeux d’été du Canada 2017, a dévoilé aujourd’hui le Conseil des Jeux du Canada (CJC). L’annonce coïncide avec l’anniversaire d’un an des Jeux, qui avaient lieu à Winnipeg du 28 juillet au 13 août 2017.

 

Le prix Roland Michener est décerné après chaque édition des Jeux à un athlète et à une athlète qui ont fait preuve de leadership, d’esprit de coopération et d’excellence. Une bourse de 2 000 $ leur est remise pour les aider dans la poursuite de leur prometteuse carrière sportive.

 

« Le prix Roland Michener rend hommage aux athlètes qui brillent par leurs qualités personnelles comme le leadership, le dévouement et l’esprit de coopération, et qui ont une influence positive sur leurs coéquipiers et tout leur entourage, et ce fut certainement le cas de Victoria et de Max, souligne Tom Quinn, le président du conseil d’administration du CJC. Ils ont prouvé tout au long des Jeux de 2017 qu’ils sont non seulement de grands athlètes, mais aussi de grandes personnes. Ils incarnent l’esprit du prix Roland Michener et ce que cela signifie d’être un champion des Jeux du Canada. C’est un honneur de les compter parmi les anciens des Jeux du Canada. »

Victoria Tachinski a disputé les épreuves d’athlétisme au sein de l’équipe du Manitoba, se démarquant comme leader et modèle alors qu’elle guida son équipe à la médaille d’argent au relais 4 x 400 m dans la foulée de ses médailles d’or au 400 m et d’argent au 800 m. Pendant les Jeux, elle prenait toujours le temps d’assister à des entraînements avec des athlètes plus jeunes et de leur donner des conseils et des encouragements. Elle a fait preuve d’une attitude positive tout au long de l’événement et a toujours inspiré ses coéquipières à faire de leur mieux et à persévérer peu importe le résultat.

« Les Jeux du Canada furent l’une des plus belles expériences de ma vie, et le fait qu’ils se déroulent chez moi l’a rendue encore plus spéciale, raconte-t-elle. Les encouragements de mes amis et de ma famille m’ont aidé à trouver la force dont j’avais besoin lors des épreuves. J’ai connu de très bons Jeux et je me suis énormément amusée. J’adore courir et j’adore la compétition, donc c’était l’expérience parfaite! Je suis présentement sur l’équipe d’athlétisme de l’Université Penn State, où je prends plaisir à courir sur le circuit universitaire en parallèle à mes études en biotechnologie. Mon objectif à long terme est de faire l’équipe olympique canadienne et de participer à des compétitions à travers le monde. En plus d’avoir été l’une de mes expériences favorites, les Jeux du Canada m’ont aidé à me préparer pour mon prochain niveau de compétition. Je suis tellement reconnaissante envers le comité organisateur des Jeux et je me compte extrêmement chanceuse d’avoir pu vivre cette expérience. »

Originaire de Rothesay, au Nouveau-Brunswick, Max Arsenault est devenu paraplégique après un tragique accident de snowboard à peine 18 mois avant les Jeux. Grâce à sa persévérance et à son dévouement, il a réussi à participer aux Jeux malgré tout, aux épreuves de lancer du poids et du disque en para-athlétisme. Il s’est également joint au personnel entraîneur du Nouveau-Brunswick à titre de gérant, encourageant et inspirant les membres de l’équipe de canoë-kayak au sein de laquelle il avait espéré prendre part aux épreuves avant sa blessure. Enfin, dans ce qui fut l’un des moments forts de ces Jeux, il a disputé le 200 m en kayak en tant qu’athlète honoraire lors de la deuxième semaine de compétition.

Photo credit: ANB

« Participer aux Jeux du Canada 2017 fut une expérience inoubliable, confie-t-il. Je suis très fier d’avoir pu représenter le Nouveau-Brunswick sur la scène nationale. Je me sens d’ailleurs plus chanceux que bien des participants, car j’ai pu vivre les Jeux de différentes perspectives. J’ai participé comme concurrent en para-athlétisme, comme membre du personnel entraîneur auprès de mes anciens partenaires d’entraînement et comme participant honoraire en canoë-kayak. Le canoë-kayak est le sport dans lequel je rêvais depuis des années de participer aux Jeux avant ma blessure. Je dis toujours que le sport est le meilleur moyen de développer son leadership et son esprit de coopération, donc c’est tout un honneur d’être reconnu pour ces qualités par le Conseil des Jeux du Canada. Mon prochain grand objectif sportif est de me qualifier pour l’équipe nationale de rugby en fauteuil roulant. Puis de participer un jour aux Jeux paralympiques. »