Le Conseil des Jeux du Canada salue l’importance accordée à la parité des sexes par le gouvernement du Canada

mardi, 27th February 2018

Le Conseil des Jeux du Canada (CJC) voit d’un bon œil l’accent sur la parité des sexes dans le sport que met le gouvernement du Canada dans son budget, publié aujourd’hui. En effet, celui-ci prévoit d’importantes mesures pour atteindre cet objectif d’ici 2035. Le CJC est fier d’affirmer que la parité est presque atteinte aux Jeux du Canada et qu’elle le sera bien avant la date établie par le gouvernement.

« La toute première personne à remporter une médaille aux Jeux du Canada fut la Manitobaine Doreen Botterill, aux Jeux d’hiver de 1967, à Québec, explique David Patterson, président-directeur général du CJC. Sa fille, Jennifer, a non seulement elle aussi participé aux Jeux du Canada, mais a également remporté l’or olympique en hockey. Depuis le début, les Jeux du Canada visent à atteindre la parité des sexes et à offrir aux filles et aux femmes canadiennes la possibilité de s’épanouir par le sport. »

Si l’objectif de créer une compétition ouverte aux femmes a été atteint, le Conseil des Jeux du Canada a également veillé à ce que des femmes occupent des postes de direction dans ses propres rangs et au sein des sociétés hôtesses de chaque édition des Jeux.

« Pour les Jeux d’hiver du Canada 2019, la majorité des chefs de mission sont des femmes, ajoute M. Patterson. La présidence de la Société hôtesse de Red Deer, la plupart des postes de direction du Conseil des Jeux du Canada et la présidence du comité des sports des Jeux du Canada sont aussi occupés par des femmes. Il y a encore du travail à faire, mais en tant que leaders du sport au pays, nous continuerons à travailler de concert avec des partenaires comme l’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport et de l’activité physique (ACAFS) pour donner aux femmes encore plus d’occasions de jouer un rôle de leader aux Jeux du Canada. »

Le CJC continue à faire en sorte que les femmes puissent s’imposer comme leaders dans le sport canadien grâce au Programme des apprenties entraîneures des Jeux du Canada. Ce programme permet à la prochaine génération d’entraîneures d’avoir accès à des formations poussées de l’Association canadienne des entraîneurs et de faire partie du personnel d’entraîneurs de leur province ou territoire aux Jeux du Canada.

« Nous sommes fiers de nos politiques, qui favorisent les occasions et éliminent les obstacles pour les entraîneurs aux Jeux du Canada, soutient Kelly-Ann Paul, vice-présidente principale, services des Jeux du CJC. Grâce à ces initiatives, plus de 35 % des entraîneurs des Jeux sont des femmes. »

La participation des athlètes féminines est également une grande priorité du Conseil depuis sa formation en 1991, alors que la ringuette et le hockey féminin ont fait leur apparition aux Jeux.

« Les Jeux du Canada continuent de promouvoir la parité des sexes dans sa programmation sportive, poursuit Paul. Depuis les Jeux d’hiver du Canada 2015, environ la moitié des athlètes aux Jeux du Canada sont des femmes. »

La parité demeure une priorité à l’approche des Jeux d’hiver du Canada – Red Deer 2019, dont le coup d’envoi sera donné dans moins d’un an.

« L’organisation des Jeux d’hiver du Canada 2019 a hâte d’accueillir des milliers des meilleurs jeunes athlètes canadiens à Red Deer pour deux semaines magiques de compétition, note Lynn Blouin, membre du conseil d’administration du Conseil des Jeux du Canada. Comme nous l’avons vu dernièrement à PyeongChang, plusieurs des meilleurs athlètes canadiens sont des femmes. Nous sommes fiers que les Jeux d’hiver du Canada 2019 serviront de tremplin à de nombreuses futures championnes olympiques. »

Le Conseil des Jeux du Canada travaille en partenariat avec plusieurs parties prenantes en vue d’atteindre la parité.

« Le Conseil des Jeux du Canada est fier de contribuer à la position de leader mondial du Canada en matière de parité des sexes dans le sport, mais il reste du travail à faire, affirme Patterson. Nous sommes d’ailleurs impatients de le poursuivre en collaboration avec notre gouvernement et nos partenaires du secteur privé et des milieux sportifs en vue d’augmenter la place des filles et des femmes dans le sport au Canada, car un Canada plus en forme, en santé et plus égalitaire en fera un pays encore plus fort. »