Les patineuses de vitesse prêtes à enflammer l’anneau des Jeux du Canada Une coureuse albertaine compte laisser sa marque à Red Deer

samedi, 16th February 2019

Chris Welner
HipCheck Media

Même s’il fera froid samedi (-17 oC), lors des premières épreuves de patinage de vitesse des Jeux du Canada 2019, Brooklyn McDougall et les autres patineuses enflammeront l’anneau extérieur de Great Chief Park, à Red Deer. 

« Nous avons participé à une course ici il y a quelques semaines, et la glace était parfaite – très rapide, dit McDougall, âgée de 20 ans et originaire de Calgary. J’espère surtout remporter du beau métal pour l’Alberta. Si je fais comme à l’entraînement et garde les choses simples, ça ira bien. Je veux vivre à fond l’expérience de cet événement multisports et profiter de la semaine. »

La patineuse de l’Alberta est membre de l’équipe nationale de développement et s’entraîne à l’anneau olympique de l’Université de Calgary. Elle est la championne nationale junior en titre au 500 m, deuxième au 1 000 m et troisième au 3 000 m. En comptant le 1 500 m d’aujourd’hui, le départ de groupe et la poursuite en équipe (avec ses coéquipières Anna Bourgeois, Kayla McNeely et Cassidy Pederson) au cours des cinq prochains jours, les possibilités de médailles sont nombreuses. 

Emmanuelle Côté, âgée de 18 ans et fille de l’ancien pagayeur en eaux vives national Martin Côté, est l’une meilleures patineuses de vitesse longue piste au Québec. 

« Brooklyn McDougall est membre de l’équipe nationale de développement – c’est la fille à battre, dit-elle. Mais je pense que le Québec a une très bonne équipe. Nous serons redoutables en poursuite. »

Côté a très hâte de participer à la cérémonie et de vivre dans le Village des Jeux. « Nous participerons à beaucoup d’épreuves, mais les Jeux du Canada, c’est surtout l’atmosphère créée par la réunion d’autant athlètes. J’aimerais bien avoir le temps de voir les épreuves de courte piste, et même de ski acrobatique. » 

Étudiante en sciences biologiques à l’Université de Calgary, McDougall espère devenir médecin. Au cours des trois derniers étés, elle a travaillé comme adjointe à la recherche sur l’AVC et la démence au Calgary Foothills Hospital. C’est un sujet qu’elle connaît bien, surtout depuis qu’un coéquipier, le patineur de vitesse et champion olympique Denny Morrison, a souffert d’un AVC en 2016.

« La recherche sur les maladies du cœur est particulièrement importante parce qu’elles représentent la première cause de mortalité au Canada, affirme McDougall. Je connais des gens qui ont souffert d’un AVC. C’est éprouvant de voir ceux qu’on aime vivre une situation aussi difficile. » 

McDougall se dit passionnée pour plusieurs choses, dont le sport et les leçons qu’il lui enseigne. « Je peux appliquer ces leçons à l’école, dans ma vie, mes relations, ajoute-t-elle. En participant à un événement multisports comme les Jeux d’hiver du Canada, on réalise l’ampleur du travail accompli. C’est incroyable de pouvoir établir un lien entre toutes ces choses. »

Les épreuves de patinage de vitesse longue piste se déroulent à l’anneau extérieur de Grand Chief Park jusqu’au 20 février.

Sport :  Patinage de vitesse longue piste

Équipe Alberta
Brooklyn McDougall (20 ans) 
Instagram :@brooklyn_mcdougall
Twitter :Brook_mcdougall

Équipe Québec
Emmanuelle Côté
Instagram :@manuecote