Mon histoire des Jeux du Canada: Pat Dunphy

jeudi, 21st December 2017

Les Jeux du Canada ont occupé une grande place dans ma vie. J’y ai d’abord participé comme bénévole, lors des tout premiers Jeux, à Québec, à l’hiver 1967. J’ai ensuite été officiel aux Jeux d’été de 1969, à Halifax, où j’étais juge pour les épreuves de saut en hauteur. La première fois que j’ai arbitré de la lutte lors de cet événement magnifique, c’était en 1975, à Lethbridge. Cet été, à Winnipeg, j’ai participé à mes derniers Jeux du Canada. Tout au long de ma riche carrière d’arbitre, j’ai été témoin de nombreux moments extraordinaires, et j’en ai vécu bien d’autres. Je crois que mon moment le plus émouvant est survenu cet été, alors que j’ai rencontré un jeune lutteur du Nunavut nommé Manuel Netser.

J’arbitrais un match de la compétition par équipe, et Manuel s’apprêtait à affronter un athlète du Manitoba. Je me rends au centre du tapis pour examiner les deux lutteurs. Je me retourne vers Manuel et je n’en crois pas mes yeux : c’est mon portrait tout craché quand j’avais son âge. Très jeune, naïf, l’œil brillant.

Je vérifie que tout est en ordre et le match commence. Il se défend bien, mais le lutteur du Manitoba remporte quand même le combat. Manuel revient au centre du tapis, refoulant ses larmes. Je lève la main du vainqueur, les deux jeunes hommes serrent la main de l’entraîneur adverse, puis ils retournent dans leur coin.

C’est alors que Manuel s’effondre en larmes dans les bras de son entraîneur. J’ai ressenti une grande tristesse pour ce garçon. Je suis allé le voir et lui ai dit qu’il pouvait garder la tête bien haute, car il s’était bien battu et il méritait un meilleur sort. Je lui ai demandé de passer me voir le lendemain matin, car j’avais un cadeau pour lui.

Aux Jeux d’été du Canada de 2013 à Sherbrooke, j’ai pu mettre la main sur un superbe drapeau d’Équipe Nunavut. Je l’avais gardé pendant quatre ans, et c’était le moment parfait pour le donner en cadeau.

Le matin suivant, qui est la première personne que j’aperçois à mon tapis? Manuel. Je suis allé chercher le drapeau dans mon sac, puis lui ai remis. Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, il était très fier. 

Ce jour-là, Manuel a disputé un match. Malheureusement, il a été projeté par son adversaire et s’est blessé à l’avant-bras. Avant de partir pour recevoir des soins médicaux, il a demandé à son père : « Où est mon drapeau? » Sa mère est allée dans son coin, a récupéré le drapeau, puis l’a placé sur son fils.

J’ai pris les coordonnées de la mère, car je voulais m’assurer de l’état de santé de Manuel. Plus tard dans la journée, elle m’a envoyé une photo de lui, qui se reposait confortablement, prêt à récupérer. J’ai gardé contact avec elle, et Manuel espère faire un retour sur le tapis en février.