Une Prince-Édouardienne qui n’a pas raté sa cible

samedi, 2nd March 2019

Chris Welner

HipCheck Media

Si les décideurs d’Hollywood cherchent une nouvelle Catniss Everdeen pour une refonte de Hunger Games, ils devraient songer à appeler Kristen Arsenault.

L’athlète de l’Île-du-Prince-Édouard chante, joue du piano et du ukulele en plus de faire partie d’un club de théâtre. Ajoutez à cela le fait qu’elle peut tirer une flèche avec une précision incroyable et le scénario s’écrit pratiquement tout seul. Alors, quel est le film préféré de Kristen? 

« Hunger Games. C’est certain que je serais Catniss, assure-t-elle. J’ai lu les livres avant, et je les ai adorés. En fait, je les préfère aux films, même si ce sont mes films favoris. Ils mettent en vedette une archère, c’est vrai, mais ce que j’aime surtout, c’est l’histoire. » 

Âgée de 16 ans, Kristen a remporté jeudi la médaille d’argent en tir à l’arc à poulies. Il s’agissait de la deuxième médaille de l’Île-du-Prince-Édouard à ces Jeux du Canada. La Québécoise Marie Paquette a raflé l’or.

Ayant reçu son premier arc le Noël de ses 11 ans, Kristen s’est taillé une place dans l’équipe de sa province pour les Jeux du Canada 2015 à Prince George. Émerveillée par les exploits des filles plus âgées, elle a beaucoup appris de cette expérience. Elle a participé aux championnats du monde de la jeunesse en 2017 et aujourd’hui, elle se retrouve sur le podium à Red Deer.

« Je suis vraiment très heureuse d’avoir découvert le tir à l’arc, car c’est le seul sport pour lequel j’ai un véritable talent, explique Kristen. Je veux toujours m’améliorer pour pouvoir un jour obtenir un score parfait. »

Pour y arriver, elle devra atteindre constamment le centre de la cible, jusqu’à avoir 300 ou 600 points, ou 720 à l’extérieur. Son meilleur résultat est de 573 sur 600.

Un archer doit posséder une concentration à toute épreuve, une grande force du tronc et des bras, ainsi que la capacité de rester calme et de stabiliser son rythme cardiaque. Pour être dans une forme optimale lors des compétitions, Kristen fait de la musculation et a adopté une alimentation riche en protéines et faible en glucides simples.

Bien qu’elle trouve difficile de conjuguer sport et études, elle bénéficie du soutien de ses enseignants pour garder de bonnes notes. Le mot de la fin, Kristen?

« Je tiens à préciser que j’ai commencé à tirer avant que Hunger Games ne devienne super populaire. »