Pour Max Joy et l’équipe du Nunavut, les Jeux d’hiver du Canada sont une longue et passionnante aventure

samedi, 16th February 2019

Chris Welner
HipCheck Media

Lorsque le capitaine Max Joy mènera l’équipe de hockey du Nunavut sur la glace dimanche contre les Territoires du Nord-Ouest, ce sera la première fois qu’une équipe du territoire participe aux Jeux d’hiver du Canada. 

Pour l’équipe du Nunavut, se rendre aux Jeux est un projet de quatre ans. Ses membres proviennent des quatre coins du Nord, de villages comme Chesterfield Inlet, Rankin Inlet, Coral Harbour et Iqaluit. Plusieurs vont à l’école dans le sud, à l’Île-du-Prince-Édouard, au Manitoba, en Ontario et en Saskatchewan. Pour participer à des camps d’entraînement, ils doivent parcourir des milliers de kilomètres. Ils n’ont eu que trois occasions de se rassembler avant les Jeux : à Sarnia (Ontario), à Yellowknife (Yukon) et récemment à Ottawa. La plupart des joueurs ont plus de points Air Miles qu’un dirigeant de Google. 

« C’est tellement un honneur de faire partie de la première équipe du Nunavut aux Jeux du Canada, confie Max Joy, qui fréquente l’école secondaire Notre Dame, l’académie de hockey réputée de la ville de Wilcox, en Saskatchewan. On s’est réunis il y a quelques mois à Sarnia, on a eu des camps à l’automne et à l’hiver, et on a joué ensemble aux Jeux d’hiver de l’Arctique. Le noyau de cette équipe est resté, et on a ajouté quelques gars. » 

L’équipe du Nunavut compte 17 joueurs inuits et trois garçons du Nord, qui sont nés et ont grandi dans le territoire. 

« Nous représentons le vrai Nunavut, affirme Martin Joy, le père de Max et l’entraîneur de l’équipe. C’est formidable de voir à quel point le groupe est soudé culturellement. Ils vivent à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, mais quand ils sont ensemble, c’est comme s’ils étaient des frères. C’est à l’image de la culture de familiarité et d’acceptation du Nunavut. Tous ces gars sont tellement fiers de représenter leur territoire. » 

Martin Joy croit qu’en montrant ce qu’il est possible d’accomplir grâce à l’effort et au travail d’équipe, sa bande d’adolescents est en train d’ouvrir les horizons des jeunes du Nunavut.

« Du hockey, c’est du hockey – les gars vont se donner à fond. Mais la possibilité de vivre quelque chose de cette envergure, ça change des vies, explique-t-il. Étant le 13e parmi les provinces et territoires à se rendre ici, on va avoir des croûtes à manger, mais gagner, perdre, voire marquer, ce n’est pas l’essentiel pour nous. »

Le tournoi de hockey masculin se déroule tout au long de la semaine à l’aréna du centre-ville de Red Deer et à l’aréna Kinex. Les matchs pour la médaille d’or et de bronze ont lieu le vendredi 22 février au Centrium.