Sandrine Charron

Peu de gens ont vécu les nombreuses facettes des Jeux du Canada comme Sandrine Charron. Athlète en 1991, entraîneure en 1995, 1999, 2003 et 2007, gérante en 2011, Mme Charron est depuis longtemps un pilier de l’équipe québécoise de biathlon.

Elle fait bonne figure comme athlète aux Jeux de 1991 à Charlottetown, mais c’est lors des quatre éditions suivantes, dans le rôle d’entraîneure, qu’elle se distingue véritablement. Leader de nature, elle a le don de motiver les athlètes à se dépasser. Sa passion pour le sport ne cesse de trouver écho chez les athlètes et de se répercuter dans leurs performances. Que les biathlètes québécois aient remporté une médaille à chaque édition des Jeux depuis qu’elle les dirige en dit long sur son impact sur l’équipe.

Mme Charron contribue à améliorer la structure de sélection et de développement des biathlètes identifiés pour les Jeux du Canada en instaurant une série de camps d’entraînement, d’épreuves de sélection et de critères.

Son implication dépasse le cadre du biathlon : elle participe activement à l’organisation des Jeux du Canada – Sherbrooke 2013, à titre d’officielle mineure en escrime et en lutte et bénévole lors des cérémonies d’ouverture.

Pour sa contribution remarquable au mouvement des Jeux du Canada et au biathlon au Canada, Sandrine Charron mérite amplement cette intronisation au Hall d’honneur.