LES JEUX DU CANADA
LA PROCHAINE GÉNÉRATION DE LEADERS CANADIENS

Judo

HIVER

SPorts

Judo

HISTORIQUE DU SPORT

Les guerriers samouraïs du Japon sont un peu les inventeurs du judo. Il y a près de 1 300 ans, ils ont développé le plus ancien de tous les arts martiaux, le jiujitsu, comme technique de combat. Au XIXe siècle, la société japonaise a connu d’importants changements et le judo a fait son apparition comme une alternative aux anciennes formes de jujitsu. Jigoro Kano (1860-1938), qui en est le créateur, a combiné différents styles de jujitsu afin de développer une nouvelle approche des arts martiaux favorisant la pratique non seulement en milieu militaire, mais aussi dans les établissements d’enseignement. Le judo rejette les techniques qui ont pour but de tuer ou de blesser l’adversaire. 

Le système mis au point par Kano est basé sur deux principes clés : un maximum d’efficacité et un bien-être commun; il était censé servir de modèle pour le nouveau système d’éducation publique.

L’école originale où Kano a formé ses premiers étudiants, le Kodokan, existe toujours. Situé à Tokyo, le Kodokan est maintenant un édifice de sept étages qui bourdonne d’activité et qui est considéré comme la Mecque du judo. Il attire quotidiennement des milliers de judokas.

Le judo a gagné en popularité peu après ses débuts. Beaucoup de gens appréciaient le fait que le judo met l’accent sur l’idée de maîtriser son adversaire et non de le blesser. Le mythe s’est propagé selon lequel des hommes de petite stature armés de connaissances en judo pouvaient facilement battre des hommes beaucoup plus imposants qu’eux. Cette croyance a changé un peu lorsque des hommes de plus grand gabarit ont commencé à pratiquer le judo. C’est à ce moment que Kano a mis en place un système de grades pour s’assurer que les adversaires étaient de force égale.

Après la Deuxième Guerre mondiale, le judo s’est répandu rapidement partout dans le monde. Aujourd’hui, ce sport est pratiqué dans 200 pays membres de la Fédération internationale de judo : c’est l’un des sports les plus populaires au monde. Depuis 1964, le judo figure au programme des Jeux olympiques. Dans plusieurs pays, les champions de judo sont aussi populaires que les vedettes de hockey au Canada. Le judo féminin a pris son essor lors du premier Championnat du monde de judo féminin à New York en 1980. Depuis 1988, le judo féminin est également une discipline olympique. 

Le premier dojo canadien a été établi à Vancouver en 1924, mais ce n’est que dans les années 1930 que d’autres écoles de judo ont commencé à ouvrir leurs portes. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, les Japonais et les Canadiens d’origine japonaise ont été expulsés de leurs foyers et se sont établis à l’est des montagnes Rocheuses. Le judo s’est répandu partout au pays à la suite de cette relocalisation. 

L’Association canadienne des ceintures noires du Kodokan, ou Judo Canada, a été constituée en corporation le 25 octobre 1956. Judo Canada est reconnu par la Fédération internationale de judo, l’Union panaméricaine de judo, l’Association olympique canadienne et Sport Canada comme étant l’organisme officiel responsable du judo au Canada. Aujourd’hui, plus de 40 000 Canadiens pratiquent le judo. De ce nombre, 23 000 judokas sont inscrits à l’une ou l’autre des associations provinciales. Il existe près de 400 clubs répartis dans l’ensemble des provinces et territoires. Le judo canadien appartient à une communauté mondiale de judo qui compte huit millions d’adeptes. 

En 1964, aux Jeux olympiques de Tokyo, le Canadien Doug Rogers a remporté une médaille d’argent dans la catégorie des plus de 80 kg. Bien que sa performance extraordinaire ait beaucoup surpris, la réalité est que Rogers s’était entraîné au Japon pendant quatre ans afin de se préparer à réaliser ce défi. La médaille olympique canadienne suivante fut remportée aux Jeux de 1984 à Los Angeles. Mark Berger y a gagné une médaille de bronze dans la catégorie des plus de 95 kg (poids lourds).

En 1992 à Barcelone, à 20 ans et alors qu’il n’est encore qu’un athlète junior, Nicolas Gill de Montréal étonne le monde du judo en remportant une médaille de bronze dans la catégorie des moins de 86 kg. Nicolas ne s’est pas arrêté là : en 1993, il a gagné une médaille d’argent au Championnat du monde, en plus d’une médaille de bronze à ce même championnat en 1995 et en 1999. Aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, il a remporté la médaille de bronze. Seulement trois autres Canadiens ont déjà gravi le podium au Championnat du monde senior, soit Doug Rogers en 1965, ainsi que Kevin Doherty et Phil Takahashi en 1981. Depuis 2009, le Championnat du monde de judo a lieu tous les ans (auparavant, il se tenait tous les deux ans). La plupart des meilleurs compétiteurs proviennent du Japon, de la Corée, de la France et de quelques autres pays européens. 

Pour en savoir plus sur le processus de qualification pour les Jeux du Canada dans ce sport, communiquez avec votre fédération provinciale. Suivez le lien ci-dessous pour plus d’information.

Judo

Anciens de renom

Antoine Valois-Fortier
Judo
canada games logo
CATHERINE BEAUCHEMIN-PINARD
Judo
canada games logo
SERGIO PESSOA
Judo
canada games logo
< Retour à SportsHaut de la page