LES JEUX DU CANADA
LA PROCHAINE GÉNÉRATION DE LEADERS CANADIENS

Les paralympiennes Brittany Hudak et Colette Bourgonje nous racontent pourquoi le sport et les Jeux du Canada permettent aux participants « de réaliser leur plein potentiel »

Les paralympiennes Brittany Hudak et Colette Bourgonje nous racontent pourquoi le sport et les Jeux du Canada permettent aux participants « de réaliser leur plein potentiel »

June 5, 2020

Depuis 1984, 263 anciens des Jeux du Canada ont pris part aux Jeux paralympiques, y récoltant 60 médailles d’or, 43 d’argent et 43 de bronze. Brittany Hudak, skieuse de fond pour la Saskatchewan aux Jeux du Canada 2015 à Prince George, a participé aux Jeux paralympiques de Sotchi en 2014, puis à ceux de PyeongChang en 2018, y remportant le bronze. 

Son entraîneure Colette Bourgonje, apprentie entraîneure lors des Jeux du Canada 2015, a ensuite été gérante de la voile à ceux de 2017 et entraîneure de ski de fond lors de l’édition 2019. C’est aussi l’une de nos paralympiennes les plus accomplies, ayant participé à 10 Jeux paralympiques, tant en été (para-athlétisme) qu’en hiver (ski paranordique), et comptant autant de médailles à son palmarès.

L’expérience des Jeux du Canada 

Brittany et Colette nous ont raconté ce qu’elles ont vécu.

« Les Jeux du Canada furent une expérience inspirante pour moi, raconte Brittany. En tant que para-athlète, j’ai été impressionnée par leur caractère inclusif. C’est incroyable que les Canadiens se réunissent ainsi pour créer une culture d’excellence. Je suis une fière Saskatchewanaise, et c’était surréel de représenter ma province. Je dis souvent que la Saskatchewan est un joyau méconnu. Ses habitants sont parmi les gens les plus aimables et humbles que j’ai jamais rencontrés. Ceux aux côtés de qui j’ai participé aux Jeux ont grandement contribué à en faire une expérience inoubliable. »

« J’ai participé à mes premiers Jeux du Canada en 2015, à Prince George, dans le cadre du Programme des apprentis entraîneurs autochtones, se souvient Colette. Le Otway Nordic Ski Center était un site fantastique. Sous la gouverne de mon mentor Jeff Whiting, j’ai surtout sillonné les pistes avec les skieurs assis, m’assurant qu’ils disposaient de tout le nécessaire pour performer. J’ai pu apporter beaucoup aux athlètes en les mettant en confiance et en misant sur leurs réussites. J’ai eu l’occasion d’être entraîneure aux Jeux d’hiver 2019 à Red Deer et ça s’est très bien passé », ajoute-t-elle.

Un souci d’accessibilité 

Aux Jeux du Canada, nous faisons toujours tout en notre pouvoir pour améliorer l’accessibilité, et tant Brittany que Colette sont d’avis qu’il faut continuer d’ouvrir ainsi des portes aux jeunes athlètes.   

 « J’adore le fait que les Jeux du Canada donnent une chance égale à tous les athlètes, quelles que soient leurs capacités. C’est très important, soutient Britanny. Le sport permet aux participants de réaliser leur plein potentiel. Je suis née sans une partie de mon bras, alors je suis bien consciente des préjugés à l’égard des personnes qui ont des capacités différentes. Inviter des athlètes de tous les horizons à prendre part aux mêmes compétitions permet aux para-athlètes d’éliminer les obstacles à l’inclusion et de montrer à tous ce dont ils sont capables. C’est une façon de sensibiliser les gens aux habiletés des personnes ayant un handicap, mais aussi de créer un environnement où tous les athlètes s’inspirent l’un l’autre. Je crois que quiconque a surmonté des défis et vaincu l’adversité a une histoire unique et inspirante à raconter. »

« Si nous croyons vraiment que le « sport est pour tous », il doit être inclusif et accueillant si l’on veut créer des organisations et des communautés fortes, observe Colette. Le sport a tant à nous enseigner. Il m’a beaucoup appris sur moi-même, et le fait de repousser mes limites m’a rendue plus forte à bien des égards. De plus, on peut aussi apprendre des autres si on garde l’esprit ouvert. Nous provenons tous d’horizons différents. Si nous en sommes conscients et écoutons notre prochain, nous pouvons créer un environnement sportif sécuritaire et inclusif. »

Brittany et Colette ont connu des carrières exceptionnelles, et nous sommes fiers que les Jeux du Canada aient marqué leur parcours.

Partager:
Haut de la page