LES JEUX DU CANADA
LA PROCHAINE GÉNÉRATION DE LEADERS CANADIENS

MOLLY MILLER : UN MILLE DANS LES SKIS DE QUELQU’UN D’AUTRE

MOLLY MILLER : UN MILLE DANS LES SKIS DE QUELQU’UN D’AUTRE

mardi, 26th February 2019

Chris Welner
HipCheck Media

Molly Miller aspire à un monde meilleur. 

Étoile montante du ski de fond, Miller a les pieds – et les skis – bien sur terre. L’étudiante de 12e année de Kimberley, en Colombie-Britannique, est sept fois championne canadienne des moins de 16 ans et des moins de 18 ans. C’est la plus jeune femme à avoir dominé le classement général des moins de 16 ans au Championnat canadien et la seule skieuse de moins de 15 ans à s’être qualifiée au Championnat canadien junior des moins de 20 ans, en 2016. 

Mais les exploits de Miller ne se limitent pas à ses prouesses en ski. Véritable philanthrope, elle a mis sur pied un organisme de charité sans but lucratif qui a recueilli des milliers de dollars et des centaines de paires de souliers pour les moins fortunés du Canada et d’ailleurs. Elle a reçu en novembre la Médaille du souverain pour les bénévoles de la gouverneure générale.

La jeune femme de 17 ans est aussi la fondatrice de Walk a Mile in Someone’s Shoes, un organisme sans but lucratif qui sensibilise les gens à la cause des plus démunis tout en les incitant à poser des gestes concrets. 

« C’est formidable de donner au suivant, car je suis choyée de pouvoir compétitionner dans un sport d’élite, ce que bien des enfants n’auront jamais la chance de faire », affirme-t-elle. 

La première activité de bienfaisance de Walk a Mile in Someone’s Shoes a eu lieu en 2016 : un marchethon « nu-pieds » pour conscientiser les gens au sort des gens qui n’ont pas de chaussures. Depuis, l’organisme a amassé plus de 7 000 $ et des centaines de paires de souliers – neufs et usagés –, des dons qui ont été expédiés en Inde ou en Haïti, ou distribués à des jeunes du coin. Miller estime que tout le mérite revient à Celeste Needham, propriétaire d’un magasin de chaussures de Kimberley, qui a contribué à la réussite de ce projet.

« Il m’arrive de dormir très peu », dit-elle à propos de son emploi du temps chargé, qui compte plus de 50 semaines d’entraînement par an, des heures d’études pour maintenir sa moyenne générale de 3.9 et son travail à la fondation. 

À l’automne, elle s’en ira étudier et skier à la Northern Michigan University. Cette semaine, elle dispute quelques courses sous les couleurs de la Colombie-Britannique aux Jeux d’hiver du Canada, à Red Deer. Elle a terminé septième par un temps glacial à la course inaugurale de 7.5 km qui a eu lieu au River Bend Golf and Recreation Area. 

Miller participera aussi au 10 km départ groupé de style classique, au sprint style libre de 1.25 km et peut-être au relais.

Partager:
Haut de la page